Rapport « Les cadres en Europe : aujourd’hui et demain 

Le premier volet du rapport « Les cadres en Europe : aujourd’hui et demain », maintenant disponible en français, fait le point sur la situation des cadres en Europe. Un nombre décroissant de cadres doivent gérer des défis de plus en plus complexes : les attentes des parties prenantes, le stress et les impacts environnementaux. Alors que le XXe siècle portait sur la croissance linéaire basée sur le pétrole, le 21e est marqué par l’interdépendance et l’information. Pour réussir à bâtir une économie axée sur le bien-être à l’intérieur des frontières planétaires, nous devons investir dans des compétences de leadership durables, de meilleures conditions de travail et une gestion professionnelle. La pénurie de cadres qui s’annonce à court terme sur le marché du travail ajoute à l’urgence de rendre la gestion plus inclusive, plus attrayante et plus durable.

Cet rapport, unique, sur la démographie, les conditions de travail et la durabilité professionnelle des cadres, publié par les cadres européens de la CEC, offre des informations complètes et nouvelles sur la catégorie professionnelle de l’encadrement dans l’UE et au-delà. « Les cadres européens sont innovants, qualifiés et font changer les choses. Pour beaucoup cependant, la profession a perdu de son attractivité. Pour recruter de nouveaux cadres et résoudre les défis contemporains, nous avons besoin d’un nouveau standard de cadres pour le XXIe siècle », a expliqué Ludger Ramme, Président de la CEC.

Au total, l’Union européenne compte 13,6 millions de cadres, soit 6 % de la population active. Ce chiffre a chuté de 20 % depuis 2005. 35% des cadres sont des femmes, ce qui représente une légère augmentation par rapport à la même période. Les femmes cadres dans l’UE restent confrontées à un écart de rémunération entre les hommes et les femmes de 30 %, bien au-dessus de l’écart moyen de 16 %. Pour contrer dans un futur proche une pénurie de cadres sur le marché du travail, les migrations, la présence des femmes dans le leadership, un vieillissement actif et une meilleure gestion de la diversité seront nécessaires.

En ce qui concerne les conditions de travail des cadres, le Panel des cadres européens 2019 de la CEC fournit des éléments intéressants de leur développement. Environ un tiers des participants ont vu leurs conditions de travail, leur satisfaction au travail et leurs perspectives de carrière s’aggraver au cours de la dernière année. Près de 80% des cadres sont préoccupés par le stress, il est de la plus haute importance de trouver une solution efficace pour éviter une aggravation de la situation. Nos défis économiques et environnementaux ne seront pas résolus avec des travailleurs épuisés.

Cette enquête a permis également à la CEC d’évaluer les compétences et les opinions des cadres dans les domaines de la durabilité. Il apparait que seuls 17 % des cadres interrogés ont reçu une éducation ou une formation sur la durabilité, et 50 % aucune. Cela va donc à l’encontre des 77 % de cadres qui souhaitent que la durabilité soit intégrée dans l’éducation et la formation. En outre, il est à noter qu’une majorité de cadres améliorent activement leur empreinte environnementale et sociale, bien qu’il y ait encore beaucoup de progrès à faire, notamment en termes d’émissions et de déchets.

Concernant l’avenir, une majorité de cadres pensent que la directive actuelle sur l’information non financière n’est pas adaptée à son objectif. La directive devrait plutôt être élargie et contribuer à aligner les performances de triple résultat (économiques, environnementales et sociales) des entreprises aux frontières planétaires, également dans le cadre de la prochaine taxonomie de l’UE sur les activités durables.

Pour conclure, la parution « Les cadres en Europe : aujourd’hui et demain » ouvre la voie à l’évolution future de la profession. Les données recueillies montrent que les cadres européens se retrouvent aujourd’hui dans une situation de plus en plus difficile. D’une part, ils doivent gérer plus, avec moins de ressources, d’autre part, tous les cadres n’ont pas les compétences nécessaires pour gérer les grandes transitions à venir. Investir dans les compétences, créer de meilleures conditions de travail et améliorer l’attractivité de la profession s’avérera crucial pour l’avenir de l’économie de l’UE.

Veuillez trouver le rapport en français ici et le rapport en version anglaise ici.

La deuxième partie du rapport sera publiée début 2020 et offrira un aperçu des opportunités de leadership et de gestion durables.