La responsabilité historique de l’Allemagne à la Présidence de l’UE

En tant que partenaire social européen et confédération de cadres, la CEC European Managers se réjouit de la nouvelle Présidence allemande du Conseil de l’Union européenne qui a débuté ce 1er juillet 2020. Le programme identifie à juste titre les priorités dans les domaines de la réponse européenne à une pandémie, l’établissement d’une plus grande autonomie numérique européenne, la nécessité de construire une architecture financière durable, ainsi que de donner une place plus importante au dialogue social en Europe. Une grande attention est également portée au rôle global de l’Europe en tant qu’acteur géopolitique. Les ambitions sont grandes et les enjeux sont importants à un moment où l’Europe est frappée par une pandémie, un risque historique de chômage et l’urgence climatique. Un leadership durable est plus que jamais nécessaire.

 « La présidence du pays le plus peuplé d’Europe semble susciter une attention particulière car nous aspirons à un grand effort massif vers un avenir commun de qualité pour tous les États membres. L’Allemagne a la capacité d’apporter le meilleur à l’Europe. Angela Merkel, en tant que dirigeante avisée, préservera la coopération autant que possible pour renforcer le travail d’équipe dans l’UE  » a déclaré Ludger Ramme, Président de la CEC European Managers

 Le programme de la présidence allemande s’appuie sur les principes directeurs suivants :

  • Une maîtrise durable de la pandémie, et relance économique ;
  • une Europe plus forte et plus innovante, avec un objectif clair de renforcement de la souveraineté de l’Europe dans une série de domaines critiques
  • une Europe juste ;
  • une Europe durable ;
  • une Europe de la sécurité et de valeurs communes ;
  • une Europe forte dans le monde ;

La CEC European Managers se réjouit également de l’annonce de la mise en œuvre annoncée des priorités du socle européen des droits sociaux (EPSR) relatives à la gestion de crise. Il s’agit notamment de l’élaboration d’un cadre européen pour les systèmes nationaux de protection du revenu minimum, d’un cadre européen pour les salaires minimum et du renforcement du rôle joué par les partenaires sociaux. La présidence explique en outre que «nous sommes engagés dans un plan d’action de l’UE pour renforcer la responsabilité sociale des entreprises dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, qui promeut les droits de l’homme, les normes sociales et environnementales et la transparence. »

Afin de mieux lutter contre le coronavirus, la présidence allemande entend assurer une meilleure coopération à l’avenir, notamment par le biais  » Le dispositif intégré de l’UE pour une réaction au niveau politique dans les situations de crise (IPCR),du mécanisme de protection civile de l’Union (UCPM), du Comité de sécurité sanitaire (CSS) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM), ainsi que de la prévention des pandémies grâce à un échange d’informations entre les systèmes. »

Vous trouverez ici le programme de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne.

Photo de couverture : Union européenne 2020