Les cadres et managers adhèrent au pacte climatique européen

La CEC European Managers salue le lancement du Pacte européen sur le climat en s’engageant à contribuer à l’intégration du leadership durable dans le monde de la gestion. L’étude de la CEC sur le leadership durable en Europe a montré que les cadres et managers, en particulier, sont confrontés à un écart considérable entre l’ambition et la réalité pour créer une économie plus juste et plus verte. En tant que membre actif de la société civile représentant l’encadrement, la CEC s’engage à poursuivre des actions concrètes de gestion pour la neutralité climatique.

«Nous sommes heureux d’accueillir le Pacte européen pour le climat pour plaider en faveur de l’action climatique au sein de l’encadrement européen. En tant que partenaire social européen et porte-parole des cadres et managers, nous assumons notre responsabilité d’amener et de garantir un large consensus et les aptitudes suffisantes parmi les managers et cadres pour assurer une transition rapide vers la neutralité carbone », a déclaré Ludger Ramme, Président de la CEC European Managers

Le 16 décembre 2020, la Commission européenne a lancé le Pacte européen pour le climat pour donner aux citoyens les moyens de façonner un avenir plus vert. Selon la Commission, le pacte «offre un espace permettant aux personnes de tous les horizons de le rejoindre et de développer et mettre en œuvre collectivement des solutions pour le climat. Il soutiendra les initiatives locales et encouragera les promesses d’action individuelles ou collectives pour le climat, en aidant à mobiliser les soutiens et participations.

À travers son projet sur le leadership durable, ainsi que sa contribution au mouvement ManagersForFuture, CEC European Managers façonne activement le débat autour de l’avenir de l’activité professionnelle des cadres et managers. Alors qu’aujourd’hui, de nombreux cadres et managers manquent de connaissances, de compétences et du bon état d’esprit pour tirer parti d’un changement efficace pour notre climat, la CEC travaille à fournir toutes les ressources pertinentes et le savoir-faire en matière de leadership pour changer cela. C’est la raison pour laquelle la CEC s’engagera à poursuivre des actions en faveur du climat au niveau de l’encadrement européen.  Selon le récent rapport sur sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissionsdu PNUE, les cadres de l’UE comptent également parmi les principaux pollueurs en tant que salariés aux revenus les plus élevés.

Bien que le réchauffement climatique soit un problème grave, il est important de prendre conscience de l’interdépendance avec d’autres défis systémiques, tels que la biodiversité, l’instabilité financière ou la notion d’une transition juste qui opère parmi les citoyens et travailleurs. Ce moment historique nous oblige à dépasser nos modèles obsolètes et à appliquer de nouvelles façons d’être et de faire. L’économie du futur climatiquement neutre sera construite en travaillant mieux ensemble grâce à de nouveaux types de compétences, de partenariats et d’écosystèmes commerciaux.