Bâtir des ponts vers l’avenir : la CEC et ses 70 ans d’histoire

Cette année la CEC célèbre 70 ans d’histoire avec son congrès et un événement lié à la Conférence sur l’avenir de l’Europe qui auront lieu à Lyon. Les cadres ont été parmi les premiers à comprendre le potentiel économique et politique de l’intégration européenne. Aujourd’hui, la CEC assume sa fonction de bâtisseur de ponts dans le cadre de son activité de partenaire social européen reconnu, à côté des autres organisations représentant employés et employeurs.

A l’occasion des célébrations pour le 70eme anniversaire de sa création, qui se dérouleront à Lyon les 7 et 8 octobre prochains, la CEC débattra le rôle des cadres dans le processus autour de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, lancé pour renouveler la démocratie européenne. Pour la CEC, l’implication des représentants de l’encadrement dans l’élaboration des politiques publiques, dans le dialogue social et dans la société civile est indispensable pour faire face aux défis de nos jours. Les cadres européens contribuent au processus d’intégration européenne depuis 1951, lorsque les confédérations de l’encadrement d’Italie, de France et d’Allemagne établirent la CIC, précurseur de la CEC.

Le premier jour, la CEC tiendra ses premières réunions statutaires organisées entièrement sous l’égide de la nouvelle équipe dirigeante menée par Maxime Legrand. À l’ordre du jour, un débat sur les priorités pour les années à venir. Ces réunions offriront aussi l’opportunité pour remercier Ludger Ramme, ancien Président et Luigi Caprioglio, ancien Trésorier de la CEC, pour leur engagement de longue durée au sein de la CEC, qui a contribué à renforcer les bases sur lesquelles la CEC œuvre aujourd’hui. Le leadership durable, l’égalité des genres ainsi qu’un processus de digitalisation centré sur l’humain restent au centre de l’action de la CEC.

Le deuxième jour, la CEC organise un échange dans le cadre de l’initiative pour la Conférence sur l’avenir de l’Europe, avec la contribution de Eva Maydell (députée européenne et Présidente de European Movement International), Christa Schweng (Présidente du Comité économique et social européen) et Clément Beaune (secrétaire d’État aux affaires européennes). Cette initiative, lancée en mai 2020, représente l’une des priorités de l’agenda politique de l’UE pour les prochains mois.

La France, qui assumera la Présidence de l’Union européenne au premier semestre 2022, attribue une grande importance à la bonne réussite de la Conférence, dont les travaux devraient s’achever au printemps 2022. D’autres organisations de la société civile, ainsi que l’UE et les gouvernements des Etats membres ont organisé des évènements similaires, dans le but de débattre de l’avenir de la démocratie européenne et de la prise de décision.

Nous discuterons, avec le soutien d’experts de la société civile, des représentants des organisations de cadres et des institutions européennes, combien ces cadres ont à coeur d’agir, quels sont les outils en leur possession, et comment ils comptent peser sur cet avenir européen.

Veuillez trouver le programme de la conférence ici