Sommet social tripartite: nous sommes responsables pour 2030 dit Président Legrand

Lors de son discours au Sommet Social Tripartite, le Président Maxime Legrand a fait appel à de meilleures synergies pour les politiques européennes, afin d’atteindre les objectifs de l’Union à l’horizon 2030.  Le Pacte vert européen et l’agenda digital nécessitent davantage de responsabilités dans le leadership et une meilleure inclusion des parties prenantes et des partenaires sociaux.

“Si nous voulons faire face à des objectifs sociétaux d’envergure, tels que la transition durable, nous devons mobiliser toutes les énergies, inclure toutes les diversités et maintenir la cohésion sociale” a déclaré Maxime Legrand, Président de la CEC European Managers.

Maxime Legrand a souligné le rôle important que jouent les cadres dans les transitions vertes et digitales lors de son discours au Sommet social tripartite le 20 octobre 2021 à Bruxelles. La manière dont nous avons répondu au Coronavirus a montré que nous pouvions travailler intelligemment ensemble et renforcer notre cohésion sociale pour surmonter des crises majeures. Ceci demande des leaders responsables qui peuvent réaliser le potentiel des travailleuses et travailleurs, de parties prenantes variées, et amener des opportunités dans les politiques publiques.

Le Sommet Social Tripartite est l’événement européen le plus important portant sur les affaires sociales et l’emploi. Les présidents des institutions européennes, en l’occurrence, M. Charles Michel et Mme Ursula von der Leyen, y ont rencontré les partenaires sociaux européens. En tant que voix autonome des cadres en Europe, la CEC European Managers a été capable d’y exprimer les préoccupations et opinions spécifiques de la population managériale. La CEC European Managers fait partie de la délégation des employés à travers le Comité de liaison avec Eurocadres.

Cette édition du Sommet s’est focalisée sur « la transformation de la reprise économique pour une croissance durable en faveur de nouveaux et de meilleurs emplois. » Selon le Président de la CEC, Maxime Legrand, il sera nécessaire d’investir dans les compétences des cadres pour s’assurer qu’ils puissent réaliser les ambitions de l’UE d’ici 2030. De la réduction des gaz à effet de serre à hauteur de 55% à la construction d’une Europe digitale souveraine – les cadres doivent être formés autour de ces priorités et être capables d’inclure leurs collaborateurs dans ce processus.

En savoir plus

Veuillez trouver le discours de Maxime Legrand ici