Sommet social tripartite: les leaders peuvent combler le fossé

Lors de son discours au Sommet Social Tripartite, le Président de la CEC European Managers, Ludger Ramme, a souligné le rôle déterminant que jouent les cadres pour combler le fossé entre la réalité et l’ambition d’une transition verte, sociale et numérique. Alors que l’économie mondiale est confrontée à une récession historique et que les pays du monde entier sont aux prises avec la gestion de la pandémie du Covid, les cadres doivent faire partie de la solution pour rendre plus résistante et durable l’économie européenne.

Au cours de cet évènement crucial pour le dialogue social en Europe, les participants ont discuté sur la manière de mettre en œuvre ensemble une « reprise économique et sociale inclusive en Europe ». Lors de son intervention, Ludger Ramme a souligné le rôle essentiel que jouent les cadres dans leurs entreprises et dans le dialogue social. Pour être en mesure de réaliser la transition, l’Union européenne a besoin de compétences de transition adéquates, de repères éthiques, ainsi que d’un dialogue social fort et inclusif, a déclaré M. Ramme. Le rôle des cadres sera déterminant pour accélérer le développement d’une culture de leadership qui réponde aux besoins de transformation profonde de notre système économique et social.

Le Sommet Social Tripartite est le plus grand forum de dialogue entre les institutions de l’UE et les partenaires sociaux européens. Se déroulant en amont des réunions du Conseil européen, cette session en ligne a réuni les représentants des organisations de partenaires sociaux, ainsi que la Présidente de la Commission Ursula von der Leyen, le Président du Conseil européen Charles Michel et la Chancelière allemande Angela Merkel. Ce sommet se tient à un moment où l’UE élabore son prochain cadre financier pluriannuel et son programme de relance « Next Generation EU ».

Pour la CEC European Managers, il est important de s’assurer que les cadres européens – en tant que part de la population active – soient soutenus dans la réalisation des priorités de l’UE pour la relance verte et sociale. Selon une enquête de la CEC, la majorité des cadres demandent des critères clairs pour l’accès aux instruments financiers de relance. Par ailleurs, comme le souligne l’étude « Sustainable Leadership in Europe », les cadres manquent de compétences pour permettre la réalisation de modèles d’entreprise conformes aux objectifs climatiques de l’UE, entre autres domaines politiques.

Le dialogue social a prouvé son efficacité en tant qu’instrument pour s’adapter aux chocs économiques. En Europe, le partenariat social a cependant souffert dans de nombreux États membres. En outre, la structure du dialogue social ne permet pas toujours de trouver des solutions innovantes et transformatrices. Aujourd’hui, il est crucial de travailler en commun pour façonner ensemble les conditions de travail et les conditions sociales de demain, conformément à la vision de l’UE pour une économie plus juste et plus verte. La CEC European Managers continuera d’agir comme un interlocuteur fiable et constructif à tous les niveaux du dialogue social.

Lire le discours

Pour lire le discours de Ludger Ramme en version anglaise, veuillez cliquer ici

Pour lire le discours en version allemande (original), veuillez cliquer ici